Manifestations

Fin janvier, les services de l'Éducation Nationale ont fait part d’un projet de fermeture en élémentaire sur la base d’effectifs ne prenant pas en compte les élèves en situation de handicap et les enfants du voyage. Dans la Vallée du Cher, 4 communes rurales sont impactées par la fermeture de classes : Saint-Aignan, Noyers, Pouillé et Chemery. Elles revendiquent que « L’école est une chance et garantit l’avenir de nos enfants. Avec la fermeture de classe, les inégalités se creusent et les difficultés sociales sont accentuées. »

Pour le deuxième samedi de suite, les parents d’élèves et les élus de la ville de Saint-Aignan se sont mobilisés. La manifestation sera renouvelée samedi prochain « pour continuer à défendre l’école ».

A ce jour, élus, représentants des parents d’élèves et enseignants sont dans l’attente de l’audience accordée le mercredi 10 mars par les services de l’Éducation Nationale.

Revenir à l'accueil

Mobilisation autour de la fermeture d'une classe primaire